Architecture et terminologie du réseau

Dans le cadre des travaux d’harmonisation, la Mission Très Haut Débit a souhaité s’assurer que la boucle locale optique mutualisée (BLOM) et les éléments qui la constituent puissent être définis sur une base technique. Les définitions ci-dessous constituent désormais la terminologie de référence du Plan France Très Haut Débit et ce sont donc celles qui sont utilisées dans le Gers.

Boucle locale optique mutualisée (BLOM) :

La boucle locale optique mutualisée représente le réseau d’infrastructures passives qui permet de connecter en fibre optique l’ensemble des habitations et des entreprises d’une zone donnée depuis un nœud unique dénommé Nœud de Raccordement Optique (NRO). La BLOM s’étend ainsi du NRO jusqu’aux DTIo installés dans chaque local de la zone desservie. L’architecture du réseau se caractérise également par l’existence d’un nœud intermédiaire de brassage, le sous-répartiteur optique (SRO), en aval duquel chaque abonné est desservi avec une fibre optique.

La BLOM est ensuite dimensionnée pour permettre de proposer des accès de type résidentiel pour l’ensemble des habitations et des entreprises. On parle alors d’accès FttH ou FttH Pro. La BLOM est ainsi communément appelée « réseau de desserte FttH » ou simplement « réseau FttH ». Pour les besoins spécifiques des sites stratégiques, la BLOM est également dimensionnée pour permettre, par anticipation et donc sans déploiement d’infrastructures optiques supplémentaires, la réalisation de lignes optiques point-à-point du NRO jusqu’aux prises des sites concernés. On parle alors d’accès FttE (Fibre jusqu’à l’entreprise).

Nœud de raccordement optique (NRO) :

Le NRO correspond au « cœur du réseau » de la zone qu’il dessert. C’est le nœud extrémité de la BLOM, qui rassemble à la fois, le répartiteur de transport optique (RTO), des infrastructures d’hébergement des équipements actifs des opérateurs et un point d’accès aux réseaux de collecte en fibre optique pour évacuer le trafic des abonnés. Les opérateurs peuvent  s’y raccorder, installer leurs équipements actifs et collecter les flux de données de leurs clients desservis en fibre optique.

La zone arrière du NRO est la zone géographique continue regroupant l’ensemble des immeubles bâtis ayant vocation à être desservis depuis un NRO donné dans l’hypothèse du déploiement d’une BLOM sur l’ensemble du territoire.

Le réseau FttH de Gers Numérique s’appuie sur 30 NRO.

Sous-répartiteur optique (SRO) :

Le SRO est un nœud intermédiaire de brassage du réseau, en aval duquel chaque habitation ou entreprise est desservie avec une fibre optique. Le SRO constitue un point clé du réseau, qu’il convient généralement de situer au cœur des zones bâties afin de faciliter les opérations de raccordement, d’exploitation et de maintenance des lignes optiques. Un SRO peut aussi être localisé directement au niveau du NRO pour desservir les abonnés situés à proximité immédiate du NRO.

Par convention, le SRO est rattaché à un unique NRO. C’est au niveau du SRO que les opérateurs proposant des accès de type résidentiel installent généralement leurs coupleurs optiques nécessaires pour l’activation des technologies point-multipoints.

La zone arrière du SRO est la zone géographique continue regroupant l’ensemble des bâtiments ayant vocation à être desservis depuis un SRO donné dans l’hypothèse du déploiement d’une BLOM sur l’ensemble du territoire.

Il y a 150 SRO sur le Réseau d’Initiative Publique gersois.

Les Sous-Répartiteurs montés en débit ont également été surdimensionnés pour devenir les prochains SRO lors de la poursuite du déploiement FttH dans le département.

Point de branchement optique (PBO) :

Le PBO est le nœud de la BLOM situé au plus près des abonnés, à partir duquel sont réalisées les opérations de raccordement final. Dans les immeubles collectifs, le PBO est généralement installé dans les boîtiers d’étage de la colonne montante. En dehors des immeubles collectifs, le PBO est généralement installé en façade, en borne, en chambre de génie civil ou sur poteau. Chaque PBO est rattaché à un unique SRO.

Dispositif de terminaison intérieure optique (DTIo) :

Le DTIo est l’élément optique passif situé à l’intérieur du bâtiment de l’abonné et constitue l’extrêmité du réseau. C’est aussi la limite entre ce qui relève de la responsabilité de l’opérateur de réseau et la desserte interne du bâtiment (surtout en entreprise), qui relève de la responsabilité de l’abonné. Le DTIo est généralement placé au niveau du tableau de communication, dans la gaine technique du local. Il matérialise le point optique connectorisé au niveau duquel est raccordé l’équipement actif optique fourni par l’opérateur usager à son abonné.

Dans le Gers, 97% des terminaisons optiques se trouvent à moins de 100 mètres de leur PBO.

Transport optique :

Le transport optique est le segment de la BLOM situé entre le NRO et le SRO. Sur le réseau gersois, les capacités de fibre optique déployées sur ce segment entre un NRO et un SRO sont surdimensionnées pour proposer des offres dédiées aux professionnels (FttE).

Distribution optique :

La distribution optique est le segment de la BLOM situé entre le SRO et le PBO.

Branchement optique :

Le branchement optique est le segment de la BLOM situé entre le PBO et le DTIo.

Raccordement final :

Le raccordement final est l’opération consistant à installer et raccorder le câble de branchement optique jusqu’à l’habitation ou l’entreprise.

Dans le Gers, le délai contractuel prévu pour réaliser ce raccordement final de l’abonné est de 2 semaines.

Ligne optique :

La ligne optique est définie comme la liaison optique passive d’un réseau de BLOM allant du NRO jusqu’au DTIo du logement ou local à usage professionnel donné.

Collecte :

 Le réseau de collecte est défini comme l’ensemble des réseaux de communication électronique à disposition des opérateurs usagers pour accéder aux nœuds extrémités des réseaux de boucle locale (NRA et NRO) en vue d’y collecter les flux de données de leurs abonnés.

Gers Numérique a privilégié le recours aux réseaux de collecte existants pour concentrer son investissement sur le reste du réseau et ainsi desservir plus d’abonnés.

Ceci peut également vous intéresser

Qu'est ce que le Très Haut Débit ?

Vous souhaitez savoir comment se construit et fonctionne un réseau Très Haut Débit ?

En savoir plus

Le déploiement du Très Haut Débit dans le Gers

Fibre jusqu'aux abonnés, montée en débit, nouveau réseau wifi, subvention satellite : découvrez toutes les technologies déployées dans le Gers pour améliorer votre débit.

En savoir plus